N°108 : Le grand Jaurès - Gallo, M

Publié le par bibliotheque

51xdKPpAjgL._SL160_.jpgJaurès : qui est-il vraiment cet homme assassiné le 31 juillet 1914 set dont s'est emparée la mémoire collective?

Son nom, comme une référence familière, est toujours dans l'air du temps. Il est celui d'une place ou d'une rue. On le chante. On le commémore. On le cite. On le tire à soi et l'utilise. Maïs quel homme était-il ? Que voulait-il ? Qu'espérait-il ? Sa vie, ses pensées nous concernent-elles encore?

Pour répondre, Max Gallo a reconstitué jour après jour l'existence de Jaurès. Et on découvre un homme extraordinaire que les souvenirs officiels ont enseveli.

Voici l'enfant dans la campagne du Tarn, l'étudiant exceptionnel dans le Paris des années 1880, le mari conformiste, le jeune député et le tribun, le visionnaire qui, avec une sensibilité de poète, voit la guerre et l'avenir tels qu'ils seront.

Voici l'homme politique qui conciliait raison et passion. L'homme intime qui s'interrogeait sans cesse sur le sens de la vie et la signification de l'univers. Voici l'homme calomnié et admiré.

Et l'homme de tous les jours, mangeant comme un paysan, crachant dans son mouchoir et, distrait comme un artiste pris par son rêve, négligeant son apparence, s'épongeant le front avec une chaussette !

En utilisant tous les témoignages, Max Gallo rend présents un homme et son temps.

Car Jaurès, c'est aussi ce monde autour de lui : Paris en état de siège le Zef mai, les mineurs de Courrières ensevelis par centaines à la suite d'un coup de grisou, les vignerons en révolte, les régiments qui se rebellent, les anarchistes qui tuent à l'aveuglette et que l'on guillotine, l'affaire Dreyfus qui divise toute la nation.

Et puis la Belle Epoque qui dresse la tour Eiffel, invente la bicyclette, l'automobile et l'avion.

S'il fut un temps qui ressemble au nôtre, c'est bien celui de Jaurès, cette époque de bouleversements profonds, où l'on vit en paix, durant des décennies (de 1871 à 1914) tout en accumulant les armements pour une guerre qu'on craint et qu'on prépare.

Commenter cet article